• ven. Juil 30th, 2021

LE CORONAVIRUS BOUSCULE LES RENDEZ-VOUS DE LA SCÈNE CULTURELLE AU CONGO

Ecole d'arts

Byecole d'arts

Avr 30, 2020

L’intrusion du coronavirus en République du Congo a poussé les autorités à annoncer des mesures exceptionnelles nécessaires à la riposte contre la pandémie dont le confinement des populations accompagnés d’un couvre-feu nocturne à partir du 31 mars. Conséquence : la majorité des évènements culturels ont été reportés et annulés pour d’autres.

Depuis le 31 mars 2020 le Congo vit au rythme du confinement, ponctué d’un couvre-feu nocturne. Restaurant, bar,boîte de nuit et salles de spectacles ont été fermé et par voie de fait, tous les programmes de spectacles et événements culturels modifiés ou simplement annulés.
C’est le cas par exemple des “scènes ouvertes” de l’Institut Français du Congo de Pointe noire, qui, relancées le 23 Février 2020 pour la première saison de l’année, devraient se poursuivre le 28 mars dans le contexte de la journée internationale des droits de la femme. L’événement a été annulé,et selon la direction, les grands rendez-vous de l’institut sont maintenus avec en priorité des espaces d’expression réservés aux artistes de pointe noire qui ont en effet émis des propositions originales.
Mais le tout, sous réserve de la faisabilité des projets quant aux décisions qui vont être prise notamment concernant la circulation des personnes et particulièrement des artistes, a tenu a précisé Sylvie Bayonne, Directrice déléguée de l’IFC (institut Français du Congo).
Organisées par l’institut français de pointe noire, les scènes ouvertes constituent un tremplin pour les jeunes talents de la musique urbaine(rap, danse, slam).
Dans le même cadre des cultures urbaines, le public avait rendez-vous avec « La Semaine de Promotion des Cultures Urbaines » . Mais son promoteur Dj Marcus (Le Facteur – LOGIC REBEL) a laissé entendre que le PUW prévu pour juin sera annulé si jusqu’au 31 mai, la situation sanitaire du pays ne s’améliore pas .
Organisée par la Maison de la Jeunesse et des Cultures Urbaines ,dite La STRUCTURE, est un événement festif, éducatif et artistique, concrétisé dans le but d’offrir au public, un éventail d’opportunités pour découvrir différents aspects de la culture urbaine.
Et puisque sport et musique urbaine vont bien ensemble, le street -contest saison 6 habituellement célébré pendant les vacances a été reporté pour la rentrée prochaine (septembre) à pointe noire si la situation se stabilise.Crée en 2004 par l’ASOS, (Association Sportive et des œuvres sociales) le street contest est un concours de basket-ball qui permet aux jeunes d’exprimer leur talent dans le domaine sportif afin de se créer des opportunités d’avenir.Mais le président de l’association Abi Bamanga , résidant en France, reste prudent quand à la fixation des dates . Même prudence au niveau de la direction départementale de la culture et des arts qui a ralenti les préparatifs liés à la fête de la musique.
Dans l’univers de la rumba, le groupe Extra musica nouvel horizon qui avait rendez-vous avec le public brazzavillois le 22 mars au Palais des congrès a dû annulé son spectacle.
Le groupe a par ailleurs publié un clip “changeons nos habitudes ” dans lesquelles il rappel à ses fans le respect des gestes barrières, et offert des dons aux orphelins du premier arrondissement de Brazzaville Makélé-kélé .
Dans le domaine du 7è art, la sortie du film “ANNA” du réalisateur Kevin Nguili prévue pour le 18 avril au centre culturel Jean Baptiste Tati Loutard a accouché d’une souris. Dans le même sillon par contre, la sortie du film “grave erreur 2 ” , du réalisateur Congolais Richi Mbébélé a effleurée la période du confinement. Comme prévue, elle a eu lieu le 14 mars à Brazzaville.
À ce jour ( 30 Avril 2020) le Congo compte 220 cas de coronavirus dont 8 décès et 19 guérisons. Sauf nouveau prolongement le déconfinement est prévue pour le 10 mai prochain. 

Par Ame cesar Sehossolo

Laisser un commentaire