• ven. Juil 30th, 2021

LA BEAUTÉ AFRICAINE REPRENDS SES PLEINS DROITS

Ecole d'arts

Byecole d'arts

Août 23, 2020

Il y a de cela plusieurs décennies, l’Afrique avait presque perdue ses repères suite à la colonisation ; les femmes ne pouvaient même plus restées avec leurs cheveux crépus naturels et garder leurs teints noirs, marrons car cela était devenu une honte.

Un sentiment de complexe régnait à travers ses femmes et surtout du côté des hommes noirs d’Afrique qui préféraient plutôt épousés les filles aux cheveux lisses et aux teints clairs. Mais depuis ces cinq dernières années à travers plusieurs mouvements de lutte contre les défrisants et les produits décapants ; un grand nombre de femmes ont appris à s’accepter ; nous observons un retour vers les traditions, les coiffures à l’ancienne avec une touche moderne ; l’utilisation des produits cosmétiques bio. Si la vague nappy a d’abord touche les afropéennes avant de concerner les femmes africaines, elle reste encore circonscrite aux grandes villes, capitales et touche principalement une classe moyenne soucieuse de sa santé et de son bien-être. Le voile s’est levé après toutes ces années de duperie sur l’utilisation des produits chimiques s’avérant très dangereuse, aujourd’hui l’Afrique s’est relever pour mener ce combat dans la cosmétique made in Africa qui au départ n’était qu’une illusion mais est devenu une réalité ; les entrepreneurs africains croient fermement au potentiel qu’offre ce continent en terme de ressources naturelles et de savoir faire traditionnel. On assiste de plus en plus à la naissance des marques locales de produits cosmétiques qui font des merveilles.

Bien que ce secteur accusait un grand retard, ce n’est plus le cas à l’heure actuel, nous observons une grande fierté à travers les femmes africaines, qui s’assument pour leurs teints, leurs cheveux crépus, frisés, leurs accoutrement en y apportant une touche de modernité ; de plus en plus de femmes investissent dans ce secteur pour favoriser l’autonomie mentale et économique d’où le concept de l’entreprenariat au féminin.

Par Pendore LOUZOLO

Image : Pixabay

Laisser un commentaire