• mer. Sep 22nd, 2021

PROBLÈME D’INFIDÉLITÉ DANS LE COUPLE : À QUI LA FAUTE ?

Ecole d'arts

Byecole d'arts

Juil 24, 2021

Les hommes et les femmes continuent à se rejeter la faute réciproquement. Dans cette rubrique, nous nous proposons
de partager avec nos lecteurs quelques réflexions, à même de les aider à sortir de leurs zones de confort, afin de faire
évoluer les mentalités et de se départir des stéréotypes qui mettent à mal la vie de couple.

1) Qu’est ce que l’infidélité dans le couple ?
Nous pouvons la définir de deux façons : le fait d’avoir une liaison Extra conjugale (accidentelle ou pas, courte ou prolongée, avec recidivité ou pas.) Ou tout simplement le fait de manquer à ses devoirs conjugaux (la perte d’appétit sexuel, l’absence ou la rareté des rapports sexuels, ne plus prendre soin de son conjoint ou sa conjointe, continuer d’avoir un béguin pour quelqu’un d’autre , avoir plus d’empathie ou plus d’affection pour une personne autre que son ou sa conjointe etc).


2) Quelles sont les causes de l’infidélité ?
Les causes sont multiples, mais nous allons tenter de synthétiser et de les résumer en deux :
– l’ignorance de l’engagement ou le faible engagement :
Nombreux sont ceux qui s’engagent sans savoir les principes et les contraintes de la vie de couple. Ils s’imaginent que ça sera le paradis tous les jours, qu’ils resteraient dans cette bulle d’affection qui envoûté leur rencontre , leurs premiers pas d’amour . D’aucuns recherchent juste la sécurité financière. Les jeunes quant à eux, s’engagent souvent pour obtenir
leur indépendance et échapper à l’autorité parentale devenue «insupportable». Certains jeunes chrétiens, brûlant de passions, qui se voient interdir l’expérience sexuelle avant
le mariage, n’ont qu’une idée en tête, se marier le plus rapidement possible afin de s’épanouir sexuellement.
– l’usure conjugal : il est peu évident, de continuer avoir les mêmes sentiments pour son conjoint ou sa conjointe, de continuer à la chérir ou le chérir de la même manière, ou encore de continuer à brûler de passions pour lui ou pour elle, après plusieurs années [le seuil minimum étant de dix ans] de vie de couple; car la vie conjugale ou sentimentale est faite des hauts et des bats, des divergences et d’incompréhensions., voire des déceptions. Il est donc presque normal que l’on se lasse et que l’on veuille, tenter autre chose, que l’on soit attirer par quelqu’un d’autre; comme quoi la routine crée la lassitude, le dégoût. Alors on trouve son partenaire ou sa partenaire « démodé ». C’est ce qui pousse à considérer la nouvelle relation comme le « Prince charmant », la tendre « Dulcinée »; le voir comme « l’homme ou la femme idéale ».


3- Les conséquences de l’infidélité :
Elles sont multiples parmi lesquelles nous pouvons citer, la perte de l’estime de soi (cas de culpabilisation), crise de confiance dans le couple pouvant aller jusqu’à la séparation ou le divorce, la perte de l’estime des autres (on devient parano, méfiant envers ses proches), s’agissant de l’auteur de l’acte.
Pour la victime les conséquences peuvent être encore plus graves : un sentiment de colère et de haine, tendance dépressive voire suicidaire (cas de mauvaise gestion du chagrin),addiction à l’alcool ou à la drogue, renoncement ou rejet de l’amour caractérisé par une vie sentimentale sans attache parfois avec multiplication des partenaires sexuels, incapacité à démarrer une nouvelle relation et bien d’autres.


4- lutte et prévention:
Premièrement il faut avoir les informations nécessaires liées à la vie de couple, avant de pouvoir s’engager, enseigner les contraintes et les devoirs liés à la vie de couple dans les familles et à l’école, les conjoints doivent renouveler sans cesse leurs vœux de mariage ou d’engagement à la vie de couple à travers des actes d’attentions, être toujours prêt à faire des concessions afin de retrouver l’équilibre conjugal et surtout continuer à s’aimer et à se faire confiance mutuellement.

Laisser un commentaire