• mer. Sep 22nd, 2021

La COMIFAC et ses partenaires se préparent aux grands événements internationaux.

Ecole d'arts

Byecole d'arts

Juil 26, 2021

Brazzaville accueille l’Atelier sous-régional d’accompagnement de la mise en œuvre de la stratégie de communication de la COMIFAC et ses pays membres et partenaires dans le cadre des grands événements internationaux.

Depuis le lundi 27 Juillet, Brazzaville abrite l’atelier sous-regional de la COMIFAC (commission des forêts d’Afrique centrale), pour une durée de  4 jours; du 26 au 30 juillet 2021. Il vise entre autre l’accompagnement de la mise en œuvre de la stratégie de communication de la COMIFAC en faveur des pays membres et de ses partenaires, dans le cadre des grands événements internationaux. Dans son allocution, à l’occasion de la journée d’ouverture, le Président du réseau des communicateurs pour l’environnement et l’information en Afrique centrale (RECEIAC), Mr Raoul SIEMENI a exprimé sa sincère gratitude au secrétariat exécutif de la COMIFAC, et à la coopération allemande (GIZ) pour les appuis techniques, politiques et financiers quant à la tenue de cette importante atelier.

Il a tenu à rassurer les participants sur la disponibilité permanente des membres du RECEIAC, répartis dans toute l’Afrique Centrale, de leur apport  et leurs contributions en matière de communication environnementale et d’information, afin de soutenir les institutions et initiatives sous-régionales.

Rappelons que la RECEIAC est née en 2013, à Yaoundé et regroupe en son sein des acteurs de la communications et de l’information environnementale des pays de l’Afrique centrale.

Considérée comme l’institution de référence en matière d’harmonisation, d’orientation et de suivi des politiques forestières et environnementales en Afrique centrale, la COMIFAC envisage une implication plus renforcée des communicateurs et acteurs de médias dans la mise en œuvre de l’axe transversale N° 3 du Plan de Convergence, consacré à la Communication, à la sensibilisation, à l’information et à l’éducation environnementale. Par sa voix, Le Secrétaire Exécutif Adjoint Et Coordonnateur Technique ( Chouaibou NCHOUTPOUEN ) a clarifié lors de son allocution à la cérémonie d’ouverture, l’importance de cet atelier ; précisant que le niveau de connaissance et d’appropriation par les différentes parties prenantes de la Conservation et la gestion durable de la biodiversité dans la sous-région, des enjeux liés à la mise en œuvre de ces Accords reste faible. il a par ailleurs rappeler l’importance des différentes rencontres internationales prévue pour l’année 2021, des rencontres d’opportunités pour la COMIFAC et ses pays membres afin de partager leurs expériences en matière de conservation et gestion durable de la biodiversité et la lutte contre les changements climatiques et aussi pour défendre les intérêts de la sous-région pendant les négociations. En vue d’assurer une bonne visibilité de la COMIFAC et ses pays membres lors de ces conférences, il est important de concevoir une stratégie de Communication pour la participation de la COMIFAC, ses pays membres et ses partenaires et le Secrétariat Exécutif a jugé nécessaire de faire recours au RECEIAC qui est un Réseau de référence en la matière.

La COMIFAC va appuyer le Réseau des Communicateurs pour l’Environnement et l’Information en Afrique Centrale (RECEIAC) pour l’élaboration de son cadre stratégique qui va définir les grandes priorités stratégiques en matière de communication dans le secteur forêt-Environnement. Afin que ce Réseau puisse contribuer à induire les changements de comportement, influencer les décideurs, les politiques, les Partenaires techniques et financiers tant à l’échelle sous-régionale qu’internationale en vue d’améliorer la participation et l’implication effective des acteurs à toutes les échelles dans la mise en œuvre du Plan de convergence, des politiques et lois nationales, ainsi que les accords internationaux du secteur forêt-environnement.

Présente à cette cérémonie d’ouverture,  Madame Arlette SOUDAN-NONAULT ministre de l’environnement, du développement durable et du bassin du Congo a exhortée les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes afin de suivre avec la plus grande attention les présentations qui seront faites au cours des différents travaux pour leur permettre d’atteindre les objectifs de cet Atelier et de porter ainsi fièrement l’étendard des pays de la COMIFAC aux différentes rencontres internationales prévues pour cette année.

2021, une année difficile marquée par la pandémie de la COVID-19, mais aussi très décisive avec plusieurs rencontres internationales  prévues : le Congrès Mondial pour la Nature de l’UICN qui se tiendra à Marseille en France, le Symposium sur les Forêts Tropicales prévus en Septembre 2021 et la 26ième Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 26), en novembre à Glasgow en Ecosse au Royaume Uni. Ces rencontres représentent pour la sous région des occasions uniques de faire entendre la cause des forets du bassin du Congo. la COMIFAC y est attendue et devra porter haut le flambeau de ses Etats membres. 

Laisser un commentaire