• mar. Juil 23rd, 2024

Magazine socio-culturel

l'arc-en-ciel culturel

Le FESPAM confirme son grand come-back aux couleurs panafricaines

Ecole d'arts

Byecole d'arts

Juil 16, 2023

La 11eme édition du festival panafricain de musique ( FESPAM) s’est ouverte le 15 juillet 2023 à Brazzaville, sous le patronage du Président de la République, son Excellence Dénis Sassou Nguesso, avec à l’affiche plus d’une centaines d’artistes musiciens.

Venus du Mali, de la RD-Congo et de la République du Congo, les artistes musiciens, danseurs et percussionnistes ont enflammé le stade Alphonse Massamba Débat, à l’ouverture du FESPAM.


Le griot Sidiki Diabaté, les chanteurs Ferré Gola et Roga-Roga, les rappeurs Diezel Gucci et Tidiane Mario, ont à tour de rôle emporté le public dans un voyage multicolore en sonorités respectives de leurs pays.

La rumba congolaise, inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel et immatériel de l’humanité, en décembre 2021, a été célébrée à travers la parade militaire représentant les différents drapeaux des pays africains, le slam et l’exhibassion des pas de rumba démontré par le collectif des groupes folkloriques congolais.


D’entrée de jeu, ce collectif des danseurs folkloriques composé du musée d’art, du balais national et d’autres artistes a par sa chorégraphie retracé la genèse de la rumba congolaise jusqu’à sa modernité.

Des spectacles qui, dans l’ensemble, ont été apprécié par le public qui a assisté pendant près de 5 heures au lancement de la 11eme édition du FESPAM.

Après huit (8) ans d’hibernation, ce grand retour du FESPAM a réjoui à la fois les artistes qui ont retrouvé leur espace d’expression panafricaine, l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs, l’UNESCO et les politiques africaines.

Prestée à la cérémonie officielle de la 11eme édition du FESPAM a été une grande expérience pour la slameuse congolaise Mariusca qui, d’ailleurs a représenté l’ensemble des artistes féminins congolais à cet événement.


« Ce soir je n’ai pas été que slameuse, ce soir je représentais aussi toutes ces femmes artistes parce que j’ai été l’unique femme artiste. Et, être dans la partie officielle avant la partie spectacle, c’est encore une autre consécration »

Le retour du FESPAM est aussi couplé au marché de la musique africaine (MUSAF), une occasion à saisir à en croire le rappeur congolais Waye.
« Le FESPAM est une plateforme et il faut savoir que cette année il y a le MUSAF qui est une belle opportunité pour les artistes de se vendre et de tenter de toucher des plateformes, pour ne pas dire des marchés internationaux, donc forcément ça fait plaisir ».A-t-il affirmé.

Du 15 au 22 juillet 2023, Brazzaville vibrera aux rythmes de la 11eme édition du FESPAM au stade Alphonse Massamba Débat, à l’esplanade du CNRTV de kombo, à kintele, au palais des congrès et au terrain ASECNA de Mayanga.

En rappel, ce festival panafricain de musique est célébré sous le thème, « la rumba congolaise : envol de la base identitaire vers les vertiges du patrimoine de l’humanité » .

Par ailleurs, les congolais ont déploré le manque de mobilisation des organisateurs autour du fespam puisque le stade Alphonse Massamba Débat n’a pas été rempli à l’ouverture pour un tel événement de grande envergure dont l’entrée était gratuite.

Ils souhaitent également la pérennisation du FESPAM pour des prochaines années.

Par Marielle CHOCO

Laisser un commentaire