• mer. Sep 22nd, 2021

La soeur Carine Fleur fait un coming back

Ecole d'arts

Byecole d'arts

Juil 24, 2021

La soeur Carine Fleur évoque les raisons de son absence sur la scène musicale: J’étais à l’école de la vie,
car tout juste après la sortie de mon premier album KUNA MONGO en 2009, je me suis mariée et il fallait que je rejoigne mon mari en France. Donc tout était nouveau pour moi, il a fallu que je prenne du temps pour m’adapter à mon nouveau monde.

Née le 28 février 1978 à Pointe-Noire en République du Congo ; Carine Fleur MAYEMBO est une artiste chrétienne qui s’est
révélée aux mélomanes congolais à travers son premier album KUNA MONGO en 2009. Considérée comme l’une des
plus belles voix du gospel congolais, c’est à travers les cantiques KINTUADI et YIMBILA que cette dernière s’inspire. Après
10 ans d’absence sur scène pour diverses raisons, c’est en 2020 qu’elle revient avec un nouvel opus qui est TONDA TONDA
où elle a collaboré avec Marcel MBOUNGOU.

ECOLE D’ARTS : Parlez-nous de votre maxi single TONDA TONDA

CARINE FLEUR : Le maxi single TONDA TONDA est une célébration divine. Nous avons voulu au travers de cet opus montrer à Dieu notre reconnaissance pour tous les bienfaits. Sa bienveillance s’est énormément manifestée qu’il fallait qu’on lui dise merci.
Pourquoi avoir choisi ce titre ?
Ce titre évoque les réalités de la vie terrestre (Difficultés, joies, larmes, rencontres, victoires, échecs…). La bible ne dit-elle pas qu’en toute chose nous devons rendre gloire à Dieu ? c’est pourquoi TONDA TONDA.

Quel est le message clé de cet opus ?

Le message clé de cet opus est illustré par le titre TONDA TONDA conformément à ce que la bible déclare dans jean 3 : 16 « car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique… » Oui il nous a tout donné en Jésus Christ.

Ça fait plusieurs années que nous n’avions plus entendu parler de Carine Fleur ; où était-elle et que faisait-elle ?
J’étais à l’école de la vie, du saint esprit. Juste après la sortie de mon premier album KUNA MONGO, je
me suis mariée et donc il fallait que je rejoigne mon mari en France, et tout était nouveau pour moi, le mariage et qui dit mariage dit plus ou moins enfants. Il fallait que j’apprenne car la bible nous dit qu’une femme sage bâti sa maison. Donc il me fallait avoir des éléments pour bâtir ma maison. J’ai eu des enfants et c’était un peu chaud sur moi parce que je n’avais jamais été mère avant d’où il fallait que j’apprenne à devenir maman. Ensuite il y a le coté professionnel aussi, nous savons tous que quand on arrive dans un nouveau pays il faut tout apprendre, il fallait que je m’adapte à mon nouveau milieu et je suis allé à l’école pour avoir des diplômes d’ici. En gros, il y a plusieurs facteurs qui expliquent mon silence pendant ces 10 ans passés.

Peut-on espérer un deuxième album après ce maxi single ?

Oui, le maxi single est comme je l’ai dit plus haut qu’une façon pour nous de rendre gloire à Dieu mais il nous permet aussi de nous remettre en route, pour préparer le peuple de Dieu à la suite qui est L’album.

Qu’est-ce que cela vous fait de réapparaitre sur scène après tant d’années d’absence ?

Je n’ai jamais quitté la scène. Je louais Dieu autrement c’est-à-dire dans les églises où j’étais invitée, loin des caméras et des micros, des journalistes. C’est toujours un grand plaisir de se retrouver avec sa famille, car en Jésus Christ nous sommes une famille.

Pourrait-on s’attendre à une descente de la team Carine Fleur au Congo Brazzaville pour une interprétation live de TONDA TONDA ?

Je dis un grand oui. Que Dieu qui est le maitre des circonstances et des temps puisse permettre que cela se réalise selon son plan, car il fait toute chose bonne en son temps.

Que pensez-vous du covid-19, ce virus qui a quasiment tout mit à terre ; Faisant dire à certains que c’est un plan de Dieu, êtes-vous du même avis ?

Je sais une chose, c’est que notre Dieu tire sa gloire de tout, il est souverain. En effet cette pandémie nous a permis de nous reconnecter à Dieu, de nous retrouver, de faire le point avec soi-même. Et je pense aussi que cette situation est une opportunité extraordinaire et supplémentaire pour annoncer le message de l’évangile ; revenir à Dieu, renoncer au mal et redécouvrir les valeurs essentielles de la vie. Ce que je peux dire c’est de nous préparer à rencontrer le seigneur parce qu’il vient bientôt ; Et surtout nous devons lui rendre grâce en toute chose. J’invite tous les Tondatondistes (adorateurs) à louer Dieu.

Un mot pour tous ceux qui aiment écouter la chantre Carine Fleur.

CARINE : Le mot de la fin c’est le psaumes 91 :1-2, « Celui qui habite dans le lieu secret du très haut logera à l’ombre du Tout-Puissant… ». Que toutes les personnes qui aiment écouter la soeur Carine écoutent ces cantiques là avec un esprit de méditation pour comprendre ce qui est chanté, ce qui est joué comme instrument dans cet opus. Comme je le disais plus haut « car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique et que qui conque croit en lui ne périsse point ». Et je vous invite tous à consommer cet opus qui est TONDA TONDA.

Laisser un commentaire