• sam. Nov 27th, 2021

Rugby Afrique propose aux arbitres de ses syndicats membres une série d’ateliers en ligne

Ecole d'arts

Byecole d'arts

Juin 1, 2020

Cette initiative contribuera à améliorer les compétences des officiels dans les domaines clés du jeu, et le programme durera plus de deux mois.

Les arbitres et entraîneurs des officiels de match (CMO) de tout le continent suivent une série d’ateliers en ligne animés par Alain Rolland, responsable officiel du match des 15 ans de haute performance pour World Rugby. Cette initiative contribuera à améliorer les compétences des officiels dans les domaines clés du jeu, et le programme durera plus de deux mois.

Avec 42 participants (dont 11 femmes), le groupe anglophone, composé du Botswana, du Ghana, du Lesotho, du Kenya, du Rwanda, de l’Ouganda, de la Namibie, de la Zambie et du Zimbabwe, a débuté le 19 mai 2020. Le groupe francophone, avec 35 les participants (dont huit femmes) du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de Madagascar, du Sénégal et de la Tunisie, ont commencé sa première session le 21 mai 2020. 

Selon Mudiwa Mundawarara, responsable des arbitres de Rugby Africa ( www.RugbyAfrique.com ), la pandémie de COVID-19 et les restrictions qu’elle a entraînées ont fait que Rugby Africa a dû recourir à l’utilisation de la technologie. « Ce sera très bien le cas à l’avenir et nous permettra de prendre de telles initiatives de développement plus largement que juste au Rugby Africa Panel. Il convient de noter notre insistance sur l’inclusion des femmes dans ces ateliers. Les chiffres sont encore bas, mais c’est un début. Nous espérons y remédier grâce à des initiatives de développement visant spécifiquement les arbitres féminins ”, a déclaré Mundawarara.

Chaque groupe tiendra sept séances d’une heure toutes les deux semaines. Le facilitateur, Alain Rolland, interagit avec le public en ligne via la plateforme Zoom en présentant des vidéos sur différentes phases du jeu. Les sujets traités sont les suivants: 

– Répartition semaine 1 (plaquage et ruck)

Ce projet d’entraînement passe par les domaines clés du jeu et a convenu de directives, nous préparant en tant qu’officiels de match à être plus cohérents au redémarrage du rugby.

– Semaine 2 Scrum

– Semaine 3 Jeu déloyal 

– Semaine 4 Jeu déloyal 2

– Line 5 Lineout / Maul

– Espace Semaine 6

– Semaine 7 Toute autre affaire et conclusion

Beryl Akinyi, une arbitre du Kenya, a commenté: ” L’atelier était très éducatif, merci pour l’opportunité. J’ai apprécié la session, j’ai appris quelques choses et j’ai rafraîchi d’autres que je connaissais déjà ”. Quant à Jacky Husselman, CMO de Namibie,  “Cette première a été une très bonne session. Peut-être un peu de temps, mais je suppose que tout le monde a ses choses à faire et nous ne pouvons pas les avoir plus longtemps. J’ai hâte au prochain cours “. 

Alhambra Nievas, responsable du développement des talents d’arbitre chez World Rugby, a reconnu sa satisfaction. Elle a reconnu que  “bien que la pandémie de Covid-19 ait engendré de nombreux défis, World Rugby a identifié cela comme une opportunité idéale pour travailler avec les régions et les syndicats en renforçant notre capacité et notre capacité à fournir une expérience d’apprentissage sur mesure. Ce projet de formation va à travers les domaines clés du jeu et convenu de directives, nous préparant en tant qu’officiels de match à être plus cohérents au redémarrage du rugby. 

“Nous avons débuté cette semaine avec la première session autour de la panne. C’est un nouvel environnement pour tout le monde, ne pas être dans une salle ensemble. Pourtant, les groupes étaient très engageants et ont généré de grandes discussions avec les différents scénarios et clips qui ont été examinés “, a conclu  Alain Rolland, directeur officiel du match des 15 ans de haute performance chez World Rugby.

Distribué par APO Group pour Rugby Africa.

Laisser un commentaire